Amnesty Suisse


Rapport d'activité 2021

L'équipe d'amnesty suisse

Nous avons dû continuer à fonctionner en télétravail, avec de nombreuses réunions à l’écran au lieu de rencontres personnelles. Nous avons tout de même pu nous revoir en été, au travail et en privé.

Édito

UNE NOUVELLE STRATÉGIE POUR ABORDER L’AVENIR

Deux commémorations importantes ont marqué l’année 2021: les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse et les 60 ans d’Amnesty International. L’occasion pour nous de célébrer ces victoires, mais aussi d’envisager l’avenir en adoptant notre  nouvelle stratégie nationale et internationale.

La deuxième année de la pandémie de Covid-19 a aggravé les inégalités existantes. Face à de nouvelles restrictions des droits aux libertés d’expression et de rassemblement, nous avons poursuivi notre combat en faveur de ces libertés fondamentales. Ainsi, notre enquête sur les violences dans les centres fédéraux d’asile a débouché sur des mesures de protection des requérant·e·x·s d’asile ; le Parlement a enfin décidé de créer une Institution nationale des droits humains ; la votation sur le «mariage pour toutes et tous» a été un succès.

Sur le plan personnel, j’ai été bouleversée par la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan, un pays que j’ai souvent visité en tant que journaliste. En 2022, nous continuerons à mobiliser nos forces pour répondre aux crises qui secouent la planète, à commencer par la guerre en Ukraine, aux conséquences catastrophiques tant pour les civils ukrainiens que pour l’opposition russe.

Merci de nous soutenir dans notre engagement en faveur des droits humains et de rester fidèles à Amnesty International.

Alexandra Karle,
directrice

Amnesty en bref

Pour Amnesty International, 2021 a été une année particulière : notre organisation fondée en 1961 a célébré ses 60 ans d’existence. Malgré les défis du temps présent, nous nous engageons avec toute notre énergie pour améliorer la situation des droits humains à travers le monde. Nous pouvons compter sur le soutien de dix millions de personnes qui oeuvrent avec nous pour la liberté et la justice.

Amnesty International est représentée avec des bureaux régionaux en Afrique, en Asie et en Océanie, en Europe et en Asie centrale, dans les Amériques et au Moyen-Orient. Grâce à cette présence sur les cinq continents, nous sommes en mesure de réagir rapidement aux événements dans toutes les régions du monde, d’enquêter sur place et d’intervenir de manière ciblée pour défendre les droits humains. En Suisse, le siège de l’organisation se trouve à Berne, avec des bureaux régionaux à Genève, Lugano et Zurich. La section suisse compte quelque 40 000 membres et plus de 1500 activistes engagé·e·x·s.

foule-dutilisateurs
+ 0

MEMBRES

terre
0

Pays

union-europeenne
0

Sections régionales

campagnes

En 2021, Amnesty s’est engagée sur des thèmes variés comme la protection de l’autodétermination sexuelle, les crises liées à la pandémie ou à l’asile ou l’état des droits humains en Suisse.

Découvrez les campagnes
qui ont marqué 2021

Rapport Financier

Amnesty International est financée par ses membres et par des dons, donations et legs privés. Grâce à ce précieux soutien, il nous a été possible l’année dernière encore d’informer la population suisse, et vous en particulier, des violations des droits humains à travers le monde. La section suisse boucle l’année 2021 avec un surplus de recettes de 832 000 CHF.

Le bilan et le compte d’exploitation contiennent également les entrées et les dépenses des 51 groupes d’Amnesty en Suisse.

donner-de-largent
0

Produit d'exploitation

depenser(1)
0

Charges d'exploitation

COMMUNICATION

Une voix majeure en faveur des droits humains

Par notre communication, nous contribuons à ce que les droits humains soient pris en compte, respectés et protégés en Suisse.
 

L’équipe de communication a pour rôle d’informer sur la situation des droits humains dans le monde, ainsi que sur les campagnes et les enquêtes d’Amnesty International.

Formation

En 2021, nous avons travaillé selon une logique du « self care first » avec nos plus jeunes membres et avons pris davantage conscience de leurs réalités. Bien que la pandémie de Covid-19 continue à impacter notre travail, nous avons observé un bel entrain chez nos jeunes militant·e·x·s.
 
Activités éducatives : notre nouvelle stratégie nous conduit à aborder en priorité le thème des discriminations, en développant des partenariats avec les expert·e·x·s de ce domaine. Nous avons ainsi lancé l’atelier « engagé·e·x·s contre le racisme » avec l’association Diversum. Nous étoffons aussi notre offre éducative pour les jeunes dans un cadre extrascolaire, par exemple lors de rencontres.
 
Matériel didactique : nous créons des supports innovants pour les adultes et les jeunes, par exemple notre jeu de société COURAGE. Quelque 700 jeunes y ont joué en 2021. Une vingtaine d’autres sections d’Amnesty nous ont demandé une version du jeu adaptée à leur pays.
 
Formation des adultes : la pandémie nous a contraint à annuler 17 cours. Ceux qui ont été maintenus ont tout de même été suivis par 575 personnes, en partie grâce à l’offre en ligne. Les retours sont très positifs : 99 % des participant·e·x·s recom-mandent nos cours.
 

Militantisme

Les activistes ont mené des actions fortes tout au long de l’année. Iels se sont mobi-lisé·e·x·s pour toutes les campagnes de la section suisse. Ainsi, le groupe de femmes de Zurich a mené une action formidable lors de la journée des droits des femmes. Des projections géantes sur différents bâtiments de la ville ont permis d’attirer l’attention sur le thème de la violence sexuelle.

S'engager

Passez à l’action !
Il existe de multiples possibilités de s’engager avec Amnesty International pour défendre la liberté et la justice ! Vous pouvez militer au sein d’un groupe, nous soutenir en tant que membre, faire un don…